Suite à un signalement relatif à la toxicité des fongicides inhibiteurs de la succinate déhydrogénase (SDHI) déposé le 11 avril 2019 sur son site, la cnDAspe s’est immédiatement autosaisie du dossier et, après en avoir discuté en séance plénière du 20 juin, a reçu l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), à la demande de l’Agence, lors de sa réunion plénière régulière du 12 septembre 2019.

A cette occasion, l’ANSES a rappelé le contexte du dossier, détaillé ses différents échanges avec le dépositaire du signalement et les membres de son équipe, présenté les conclusions du groupe d’experts extérieurs auquel elle a soumis le dossier, et fait état des études dont elle a engagé le financement pour améliorer les connaissances sur les risques éventuels pour la santé publique et pour la biosphère d’une exposition aux SDHI.

La Commission constate l’implication de l’ANSES dans l’évaluation de ce risque, observera attentivement les conclusions des études en cours ou restant à mener et poursuit l’examen du dossier.