Il n’y a pas de délai formel, mais trois mois sans réponse de la part de votre employeur si c’est votre entreprise qui est concernée, ou trois mois sans réponse de la part de l’autorité administrative compétente à laquelle vous avez communiqué votre alerte, semble le plus adapté.

Si la menace qui vous préoccupe est grave et peut occasionner des dommages irréversibles, vous pouvez saisir sans délai la cnDAspe.